banniere
Accueil | 54mm | 75mm | 90mm | Bustes | Autres tailles | Expositions | Liens | Contact | Livre d'or

Commandant des milices vaudoises

Dans la langue sacrée et littéraire de l'Inde, le mot MIL qui constitue le radical du mot milice signifie "réunir" ou "rassembler". A l'origine, il s'agissait de s'unir pour la défense d'intérêts vitaux. Au temps des Romains, les milices sont déjà bien connues et les Anciens en parlent souvent. Sous différentes formes, elles ont évolué en Europe, mais dans le Pays de Vaud elles ont acquis une structure originale bien distincte des autres pays.

La particularité, c'est peut-être d'avoir servi un pays qui n'a jamais été indépendant. A la période de la Maison de Savoie a succédé le régime de Leurs Excellences de Berne, puis la République Helvétique et enfin la Confédération Suisse. Mais ce qui prédomine au cours des temps est cette volonté d'entretenir un esprit de défense, se traduisant par une discipline consentie dans l'intérêt de tous. Au-delà des suzerainetés, des dominations et des tutelles plus ou moins pesantes des comtes de Savoie à la Confédération du XXème siècle, les Vaudois avec leur prodigieux pouvoir d'assimilation se sont toujours sentis citoyens de la même patrie. Dans cette prise de conscience d'appartenir à une même nation, quels qu'aient été les ensembles plus grands auxquels celle-ci était rattachée, les Milices Vaudoises ont certainement joué un rôle fédérateur important. Dès le XIVème siècle, les Vaudois ont fait du service militaire ensemble dans des corps de troupe vaudois. On peut imaginer sans peine les relations ainsi créées au travers du pays, renforcées par le sentiment de défendre et parfois de servir au loin le même coin de terre.

Cliquer sur l'image pour l'agrandir